Domaines d'activité





Phylogéographie & Biogéographie

Les spécimens des collections de l'Université supportent des analyses statistiques de leurs données distributionnelles, morphologiques et moléculaires, qui permettent de reconstruire l'histoire de la biodiversité.




Taxinomie intégrative

Toute étude de la (paléo)biodiversité s'appuie sur la taxinomie. Les collections lyonnaises conservent plusieurs dizaines de milliers de types nomenclaturaux internationaux. Elles sont par conséquent des actrices importantes de ce travail de base des études (paléo)biologiques.





Histoire des sciences

Les collections lyonnaises en Sciences de la Vie et de la Terre constituent une source d'archives précieuses telles les étiquettes des spécimens, les échanges épistolaires ou les récits de mission, les articles et les ouvrages sur les théories et les méthodes des collectionneurs. Elles permettent entre autres des recherches fructueuses en épistémologie.


Conservation

L'analyse de la répartition des spécimens conservés permet entre autres le suivi des espèces envahissantes et la gestion des espèces en régression ou en danger critique d'exctinction.



(Paléo)écologie évolutive & fonctionnelle

Les millions de spécimens actuels et passés, conservés à l'Université, servent à des approches analytiques (taphonomie, autécologie, isotopie, ...) et sont des marqueurs indispensables à la reconstitution des environnements du passé.



Biochronologie

Les collections conservent un grand nombre de taxons qui servent à définir des échelles biochronologiques à haute résolution. Elles participent à la connaissance fine des dates et des durées des événements biologiques et géologiques.

Les collections


Géologie

10 millions de spécimens

En savoir +

Zoologie

800 000 spécimens

En savoir +

Botanique

4,5 millions de spécimens

En savoir +